Nîmes: les Jardins de la Fontaine

Un peu d’histoire avant de regarder les photos actuelles… Situés sur une colline en plein cœur de la ville, les jardins de la Fontaine ont été créés sur un magnifique site historique et naturel de 15 ha.Premier jardin public européen, il se compose de deux architectures paysagées :
– un jardin classique du XVIIIe siècle
– un jardin méditerranéen de style paysager.
Sa création débute en 1745. A la demande du roi de France, Louis XV, Jacques Philippe Mareschal (ingénieur du roi, Directeur des fortifications des provinces du Languedoc) en est le concepteur.L’ambition de Mareschal est de mettre en scène la source et les vestiges antiques découverts, dans une composition inspirée des jardins à la Française : avec ses allées symétriques, ses alignements d’arbres, l’ensemble enrichi de balustres, vases, bancs (au centre, la sculpture allégorique représentant Nîmes).Le projet prévoyant plusieurs terrasses ne sera jamais finalisé.Début XIXe, Augustin Cavalier, Maire de Nîmes, met en œuvre l’aménagement de la colline et lui donne son nom…
Ce « jardin remarquable » labellisé par le Ministère de la Culture est un havre de paix où il fait bon se promener.

Quelques images anciennes pour illustrer l’histoire de ces jardins: l’ancien Nymphée, une carte postale ancienne des jardins,
et une illustration de Jean-Claude Golvin, peintre de la Gaule romaine:
Après la campagne d’Egypte, certains des soldats d’Auguste s’installèrent à Nîmes. Leur victoire fut symbolisée par un crocodile enchaîné à un palmier, une représentation reprise alors sur des pièces de monnaie frappées à Nîmes et devenue bien plus tard (sous François 1er) les armes puis l’emblème de la ville. Dans les années 1980, l’association palmier / crocodile est réinterprétée par Philippe Starck. Présente un peu partout dans la ville, l’illustration d’origine antique ne manque pas de piquer la curiosité des visiteurs…

    

Dans le grand escalier de l’Hôtel de Ville, quatre crocodiles sont suspendus au plafond.   Les armoiries de Nîmes reproduisent le revers de la médaille antique l’As de Nîmes. Poldo Albenas reconnaît sous la figure du crocodile, le symbole de l’Égypte enchaînée aux palmes (devenues palmier dans les armoiries) et à la couronne de laurier d’Auguste. COL NEM étant les mots abrégés de colonia Nemausensis.

    

Voir le diaporama et laisser un commentaire si vous le désirez!

Vous pouvez voter pour mon Blog, si vous le souhaitez

Merci