Le long de l’Aiguebrun

Juin 2018

Ce petit sentier que nous avons suivi, est en fait ce qu’il reste de la route qui conduisait de Lourmarin à Apt, il y a de cela bien longtemps

J’ai vérifié sur les cartes de Cassini, sur le cadastre napoléonien.
Ce chemin suivait l’Aiguebrun qui serpentait dans la gorge creusée entre les falaises, d’où la nécessité des ponts. Actuellement la route départementale ne franchit l’Aiguebrun sur le seul pont qui est situé à côté de l’entrée du sentier.
ces ponts font beaucoup parler d’eux, il y a certainement des actes dans les archives des communes qui pourraient nous en dire plus. J’ai une amie qui a récupéré l’acte de réparation du pont de Meyrette (il faut déchiffrer les textes anciens!!) C’était la route du sel.
Bonne promenade sur l’arrangement de Daniel du Concerto pour un été (Alain Morisod)

Aller se rafraîchir auprès de l’Aiguebrun

Tagués avec : , ,
Un commentaire sur “Le long de l’Aiguebrun
  1. Avatar Noisette dit :

    Bonjour ma Toupinette
    Eh bien vous avez fait une belle balade et de belles découvertes de tous ces ponts dont certains sont à l’abandon.
    Elle est jolie cette coquille, il date ce pont de 1722, j’aurais bien aimé voir le dessus de ce pont.
    C’est vrai que le chemin ne devait pas être facile pour marcher avec ces pierres.
    Il y a des falaises comme ça pas loin de chez moi et beaucoup de gens font de la grimpette.
    Je te souhaite une bonne journée et un bon week-end, bisous